Contact

écrivez-nous un email à travers ce formulaire, et nous vous répondrons sans attendre! A bientôt! Nom Adresse e-mail * Message * Veuillez entrer le code: Note : Les champs marqués d'un * sont obligatoires.

Veuillez entrer le code:

Note : veuillez remplir les champs marqués d'un *.

Adresse postale

Le contexte de l’intervention
Ecole française d’entraineur 12 janvier 2012, effectif équipe professionnelle et centre de formation
6 joueurs majeurs absents, sélections, examens et blessures (dont les 2 pivots)

La problématique retenue
Avec de jeunes joueurs « encore en formation » et d’autres plus aguerris, suite à un constat du jeu produit durant la première partie de la saison, la problématique de travail retenue pour cette période loin de la compétition est de revenir à une chose simple, la relation de l’arrière avec son ailier dans le secteur externe et ce sans pivot.


Le thème de la séance

Relation simple entre l’arrière latéral et son ailier

La démarche retenue
Mettre en place des situations de base, facilement réalisables afin de convaincre les joueurs de l’utilité et de la conséquence positive de cette relation pour les échéances futures. Le jeu parisien est trop axé vers l’axe central et le jeu offensif à l’opposé des pivots n’est pas assez « dangereux ».

situation à 2 contre 1 environ 10-12 minutes


L’AR donne sa balle à l’ailier puis à un passeur central, après la fixation de l’AR le défenseur doit toucher un plot avant de perturber la course de l’AR vers le but. L’AR doit lire la position du def afin de tirer, déborder ou passer à son ailier.
Relation simple de fixation débordement passe dans le timing en faisant attention à ce que l’AR de ferme pas l’intervalle de l’ailier.

Idem avec 2 défenseurs


Situation à 2 contre 2 environ 10 minutes

 


L’ailier fixe son défenseur et donne la balle à l’AR. Le défenseur va toucher soit l’autre défenseur soit la ligne de fond et se replace les mains dans le dos.
L’AR fixe son def (qui va toucher le plot) et rends la balle à l’ailier qui agit soit en débordement/tir, soit en débordement passe. L’AR se lance dans le bon timing, déborde/tir ou rejoue avec l’ailier.

Si la situation le propose, possibilité de faire un croisé ailier/AR